Moment poésie

Ange

Caricatures 1972


Une péniche de joie
Glisse sur mon lacrimal
J’ai singé Attila
Pissant du haut de son cheval
J’imitais la Madone
Enveloppée dans une carapace
J’ai poussé Al Capone
A vendre sa cuirasse

Un mercenaire fébrile
Pleurait dans son mouchoir
Pendant qu’une imbécile
Récurait son couloir
Son couloir de bataille
Rayé de zèbres fourbes
En épousant la courbe

J’ai vu le président
Cracher dans un calice
J’ai vu le président
Se soigner les varices
J’ai vu son firmament
Se dépuceler d’étoiles
J’ai vu mes trente-deux dents
Se transformer en poils

« Ta gueule » me dit l’apôtre
« Au cul » me dit l’évêque !
Si tu veux être des nôtre
Il faut clouer ton bec
Ah ! Si c’était si simple
Je fermerais ma gueule
Je prendrais l’aller simple
J’aimerais y aller seul

Et puis je suis content
Et puis vous êtes contents
Et puis ils sont contents
Alors je suis content
Que tout le monde soit content

Ecoutez-moi caricatures !

Serpents de magnésuim
Rampant dans mon oesophage
S’enivrant dans de l’hélium
De l’estomac du sage
Du sage que je suis
Ou que je croyais être
Suis-je un monstre de suie ?
Je croyais me connaître

Repondez-moi caricatures !

Le soleil s’est couché
Sur un autre univers
J’ai intenté le pied
Qui culbutera la terre
Caricatures de vie
Montagnes de mensonges
Suis-je un monstre de suie ?
Ne serais-je qu’un songe ?

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer